En route vers le bonheur!

Je reprends à mon compte l’expression d’Aristote et je l’adapte à notre époque, l’homme est un animal relationnel. C’est là où s’arrêtera toute forme de philosophie dans ce texte. L’individu est en perpétuelle relation avec son environnement. Il est stimulé par sa moitié, sa famille, ses amis, ses clients etc… d’autant qu’il se doit d’établir une relation gagnant-gagnant avec eux quand tout va bien. Mais que faire quand les liens dysfonctionnent parce qu’ils sont perturbés par des troubles émotionnels ? C’est sur ce champ d’application qu’intervient la Gestalt-Thérapie.

RÉTABLIR LA DIMENSION RELATIONNELLE DE L’INDIVIDU

La Gestalt-Thérapie a été créé en 1951 par Fritz Perls, Laura Perls et Paul Goodman. Elle est issue du courant humaniste et perçoit l’homme dans une perspective holistique. Cette thérapie relationnelle tire son nom du terme allemand « gestalten » qui signifie mettre en forme, structurer. Brève, elle donne une structure à la dimension relationnelle de l’individu. Elle a pour fonction de le rendre autonome, responsable, en réalisant qu’il a la responsabilité de son bonheur. De même développer l’aisance relationnelle et la capacité de faire des choix libres et conscients.

CHANGEMENT DE CROYANCES

Ceci étant posé, le Gestalt thérapeute, s’attache à analyser la façon dont le patient gère la relation avec son environnement, autrui, et lui-même, trois éléments indissociables.

Il aide son patient à faire un travail intérieur à savoir changer ses croyances ancrées. Cela aura pour conséquence d’attirer dans sa vie des expériences plus positives et plus riches en un mot le bonheur dans l’ici et maintenant, qu’il a le choix d’influencer.

Cette thérapie permet au patient de se positionner dans son univers intérieur et extérieur, de redécouvrir son moi véritable, créer des relations gagnant-gagnant avec autrui, trouver l’harmonie en lui-même, et dans le monde. Alors le bonheur c’est maintenant!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *